Svolazzo

Français
Je présente ici un voltigeur perso tout bois, largement basé sur le Troll de François, avec un look tout en courbes.
English
I present here an all-wood personal aerobat, largely based on François’ Troll, with a curvy design.

Données techniques

  • Envergure : 2m25
  • Masse : 1400g
  • Profil : SC17
  • Madstab (empennage pendulaire 2 x 90°)
  • Madrudder (dérive intégrale 2 x 90°)
  • Ailerons + volets + incidence différentielle
Servos
  • Ailerons : Dream Flight Ahi 12g Digital Metal Gear Servo
  • Volets : Turnigy GTY-9018MG
  • Incidence différentielle : Turnigy Digital High Torque Servo 26g sur roulements
  • Profondeur : Corona DS238MG
  • Dérive : Corona DS238MG

N’hésitez pas à poser vos questions, commentaires en bas de page.🙂

Toutes les informations pour le construire

Kit à la vente

Technical data

  • Wingspan: 2m25
  • Weight: 1400g
  • Airfoil: SC17
  • Madstab (stabilizer 2 x 90°)
  • Madrudder (rudder 2 x 90°)
  • Ailerons + flaps + pitcherons
Servos
  • Ailerons: Dream Flight Ahi 12g Digital Metal Gear Servo
  • Flaps: Turnigy GTY-9018MG
  • Pitcheron: Turnigy Digital High Torque Servo 26g
  • Madstab: Corona DS238MG
  • Madrudder: Corona DS238MG

Feel free to ask for more details, comments at bottom of page.🙂

All you need to build it

Kit for sale

Vidéo intégrale du premier vol

Maiden flight, full video

Français

Naissance du Svolazzo

Le Troll pour référence

J’ai le plaisir de piloter un Troll de François depuis 3 ou 4 saisons et il était devenu mon unique engin de vol. Capable de tâter l’ascendance par petit temps, d’affronter le gros temps, et dans tous les cas d’aligner les figures de voltige totale. Il a aussi été l’occasion d’expérimenter avec l’appui de François un profil d’aile (SC17/SC17s), et la mad-rudder.

Axe de lacet

Comme j’aime aussi dessiner mes modèles, j’ai eu envie de proposer à François un dessin de fuselage de Troll un peu modifié. L’idée était d’augmenter les possibilités de figures sur l’axe de lacet (D-Flip, descente tranche, et pourquoi pas Rudder Flip). La technique consiste à augmenter la surface latérale en avant du centre de gravité, et minimiser la partie fixe de la dérive.

English

Birth of the Svolazzo

The Troll for reference

I have had the pleasure of piloting a Troll by François for 3 or 4 seasons and it had become my only flight device. Able to feel the ascendancy in light weather, to face the big wind, and in all cases to perform endless the figures of total aerobatics. It has also been an opportunity to experiment with the support of François a wing profile (SC17 / SC17s), and the mad-rudder.

Yaw axis

As I also like to draw my own models, I wanted to offer François a slightly modified Troll fuselage drawing. The idea was to increase the possibilities of figures on the yaw axis (D-Flip, knife-edge vertical descent, and why not Rudder Flip). The technique consists in increasing the lateral surface in front of the center of gravity, and minimizing the fixed part of the fin.

Français

Courbes

Le dessin de profil de mon fuselage a été inspiré de planeurs grandeurs que j’affectionne comme les ASW15 et ASW20. L’avantage de ces looks en goutte d’eau est d’allier aérodynamique et importante surface latérale devant le centre de gravité (dans leur cas pour embarquer le pilote mais dans mon cas pour les figures en lacet). J’aime aussi l’esthétique de ces machines, avec une ligne de verrière penchée en avant et une poutre arrière plus haute que l’axe du cockpit. Cette esthétique dissymétrique haut/bas ne favorise pas la neutralité sur la tranche. C’est un parti pris de ma part : la voltige étant une recherche esthétique, le look de la machine compte aussi, même si c’est parfois au détriment de la facilité de guidage (théoriquement…) en vol.
Une fois le fuselage dessiné (je le rappelle au départ ça devait seulement être un fuselage différent pour le Troll), l’envie de dessiner des ailes courbes m’a prise… Au point que du fuselage éprouvette pour le Troll, j’ai basculé à un planeur complet. C’est ainsi qu’est né le Svolazzo.

Construction bois

Peut-être qu’un jour je me mettrai à la construction fibre… Mais comme je maîtrise bien la construction bois, qu’elle ne me demande aucun nouvel investissement, et que j’aime beaucoup ça, j’ai continué en terrain connu. De plus la découpe laser permet d’envisager des designs plus exotiques moyennant un peu de dessin sur ordi.

English

Curves

The profile drawing of my fuselage was inspired by large gliders that I like like the ASW15 and ASW20. The advantage of these teardrop looks is to combine aerodynamics and a large lateral surface in front of the center of gravity (in their case to embark the pilot but in my case for the yaw figures). I also like the aesthetics of these machines, with a canopy line leaning forward and a rear beam higher than the axis of the cockpit. This asymmetrical up / down aesthetic does not favor neutrality on the edge. It is a bias on my part: aerobatics being an aesthetic research, the look of the machine also matters, even if it is sometimes to the detriment of the ease of guidance (theoretically …) in flight.
Once the fuselage was drawn (I remind you at the start it should only be a different fuselage for the Troll), the desire to draw curved wings took me … To the point that from the fuselage test for the Troll, I have switched to a full glider. This is how the Svolazzo was born.

Wood only!

Maybe one day I will start building fiber … But as I master wood construction, that it does not require any new investment for me, and that I really like that, I continued in the field known. In addition, laser cutting allows you to consider more exotic designs with a little drawing on your computer.

52 réflexions sur “Svolazzo

  1. aupies dit :

    bonjour Stéphane,
    vous avez peut-être le voltigeur parfait par son esthétique comme par sa conception !
    Le double longeron qui encadre un caisson c’est rigide et léger , c’est pour utiliser un profil fin ?
    J’aime !

    Aimé par 2 personnes

    • Stéphane Combet dit :

      Bonjour, merci ! Le profil est SC17 en 9% à l’emplanture. Oui je me suis fait plaisir avec une construction un peu compliquée mais je crois d’un bon rapport solidité / légèreté. Par exemple les longerons dégressifs en largeur…

      J'aime

      • Tom Fowler 4940 SW Navajo Ct. Tualatin, OR 97062 dit :

        Tom Fowler here: I am very interested in your Svolazzo full kit. I have not ordered as I am concerned about the cost of shipping to Oregon, USA (97062)

        J'aime

      • Stéphane Combet dit :

        Hello Tom,
        Thanks for your interest!
        Only CDDesign can deal with you about shipping a short kit to USA, I don’t know at all what is possible for them.
        More of that, 4 first people having a short kit are now building it, and it is not easy at all to build. I guess it also won’t be easy to set up in flight. The reasons for this is that I made a glider for me, not for a kit, and it is a Voltige Totale one.
        Then, I think it would be a good thing to wait for first feedback before going on! 🙂
        Thanks again,
        Stéphane.

        J'aime

      • Tom Fowler dit :

        Stephane: I hope that you are making another group of kits for sale. I believe that I have the skills and shope to build this wood kit. I meet you at Point Fermin, CA a few years back. You helped me set up my Ahi for aero flying.
        Tom Fowler, Tualatin, OR, USA

        J'aime

      • Stéphane Combet dit :

        Hello Tom,
        Thanks for your interset in the Svolazzo!
        Yes CDDesign will prepair other kits when they can have wood… I never went to USA, if you mistake me with Steve Lange it’s a great honor to me. 😉

        J'aime

    • Stéphane Combet dit :

      Oui pour au moins 2 raisons : la première est qu’il est difficile de faire des ailerons rigides en torsion de 1m10 de long. Donc un gros gain en rigidité et ainsi en précision. La deuxième est qu’il est inutile de braquer près de l’emplanture avec autant d’angle qu’au saumon, ça génère plus de traînée et peu de roulis. Donc on conservera plus d’énergie quand on veut tourner lentement en braquant uniquement les ailerons.

      J'aime

      • Stéphane Combet dit :

        Ailerons : Dream Flight Ahi 12g Digital Metal Gear Servo
        Volets : Turnigy GTY-9018MG
        Incidence différentielle : Turnigy Digital High Torque Servo 26g sur roulements
        Profondeur : Corona DS238MG
        Dérive : Corona DS238MG

        J’ajoute ça dans un des articles.

        Aimé par 1 personne

      • aupies dit :

        Planeur ingénieux, concepteur sympa, je ne voudrais sortir du sujet ni couper les cheveux en 4, auquel cas vous pouvez effacer ma question…mais j’ose :
        l’incidence différentielle augmente le taux de roulis, du coup on peut diminuer le débattement aux ailerons (moins de trainée et meilleure restitution)
        Pense-tu intéressant d’essayer (sur une phase de vol) de confier le roulis à la seule incidence différentielle en supprimant ailerons et volets pour alléger l’aile par son extrémité (recentrer le poids des ailes prés de l’axe de roulis) histoire de voir la vrille ?

        J'aime

      • Stéphane Combet dit :

        Et bien, en fait en dessous d’un certain braquage de volet, c’est bien le braquage de volet et non de l’aile entière qui produit le moins de trainée. C’est d’ailleurs pour ça que le pilotage 4 axes apporte quelque chose, consultez le lien. Concernant les différentes phases de vol que nous appliquons à nos planeurs (y compris une où seule l’incidence differentielle est active en roulis pour la vrille à plat), vous pouvez regarder cette vidéo qui les détaille.

        Aimé par 1 personne

    • Stéphane Combet dit :

      Merci ! Et bien, charge alaire inférieure donc vol plus lent et gratte mais moins d’amplitude dans les figures. Sur l’axe de lacet de réelles possibilités en plus, vidéos à venir. Par contre profil d’aile moins bien respecté par la méthode de construction, et moindre solidité des ailes à l’impact.
      Il y aurait sans doute d’autres choses à dire mais après quelques scéances de vol c’est mon ressenti.

      J'aime

  2. AlainC dit :

    Merci pour ce partage !
    Peux tu stp nous dire si la découpe est faisable sur fraiseuse CN, et non laser?
    Autrement dit, as tu dessiné avec un espace minimum ‘garanti’ entre toutes les pièces, qui permette de tenir compte du diamètre de la fraise ?

    Aimé par 1 personne

  3. AlainC dit :

    D’accord. Merci, j’ai préféré te poser la question plutôt qu’essayer de mesurer un peu partout, mais ce n’est pas un gros problème, d’autant qu’il existe des softs gratuits de ‘nesting’ qui devraient savoir le faire en automatique. Encore merci en tous cas !

    Aimé par 1 personne

  4. Sven SANDER dit :

    Bonjour Stéphane,
    Quel bijou !
    As tu envisagé de le vendre sous forme de kit ? ou de laisser quelqu’un le commercialiser ?

    Habitant le « plat pays », j’aime beaucoup malgré tout le vol de pente. J’ai un Ahi, un Padawan, et un Voltij (Aeromod) motorisé, pour pouvoir l’utiliser plus souvent en plaine.

    Je serais totalement partant pour en monter un, mais motorisé !
    Sven

    J'aime

      • Sven SANDER dit :

        Bonjour Stéphane,
        As tu essayé avec Matthieu Auber (Ecirtech – ex volcan-models) ?
        Il m’a déjà étonné par la très bonne qualité de découpe de son kit Bannsperber. De plus, ils sont TRES complets
        Jean-Guy Pardo a d’ailleurs testé son Hexer pour Modèles magazine en avril dernier.
        Sven

        J'aime

  5. Jean Pierre Samour dit :

    Bonjour stéphane,
    je suis un néophyte avec des questions sutpides,
    qu’est ce que l’incidence différentielle des ailes dont tu parles ?
    j’ai un Axel, est ce la même chose ?
    comment sont articulés les ailerons et volets, charnières, tissus d’arrachage ?
    merci d’éclairer le néophyte

    J'aime

    • Stéphane Combet dit :

      Bonjour Jean-Pierre,
      Il n’y a pas de questions stupides 😉
      Pour l’incidence différentielle c’est bien comme sur l’Axel. On la voit en œuvre sur une des vidéos, également sur la vidéo où je décris les réglages du Troll.
      Les articulations sont faites au scotch cristal après entoilage.
      Bonne soirée !

      J'aime

      • BJP dit :

        Avec ce que tu fournis c’est déjà largement faisable. Mais l’avantage d’un plan c’est que cela traverse mieux le temps, vu le planeur il mérite. Je termine un projet et peut être qu’avec le printemps..
        Merci en tout cas. 😉

        J'aime

      • bjp dit :

        Super le plan ! j’ai pu vérifier les cotes et sous inkscape, il faut choisir les fichiers de découpe avec l’option « fichier pour support physique » pour avoir les bonnes. Si cela peu aider quelqu’un.

        J'aime

  6. Powerbook dit :

    Bonjour Stéphane,

    Très très beau planeur et quel magnifique boulot de CAO…
    Bravo pour tout ce travail et pour le partage.
    N’ayant pas construit en bois depuis… très longtemps, quelle est la bonne adresse pour le/les bois utilisés pour la construction du Svolazzo aujourd’hui ??
    Merci.

    J'aime

  7. Luc Gautier dit :

    Bonjour Stéphane, Je viens de recevoir le mini short kit du Svolazzo. Pourriez-vous m’indiquer de façon approximative les quantités de planches de balsa des différentes épaisseurs qu’il me faut acheter pour compléter le mini kit. Merci de l’info concernant la boutique de P.Metivier car j’habite à coté mais je ne connaissais pas. Faut dire que ça fait un moment que je n’ai pas construit « à l’ancienne » 🙂 J’espère que je vais m’en sortir. J’ai imprimé le plan à l’échelle 1 mais l’autre lien vers le plan complet sur le site ne donne rien !
    En tout cas je suis admiratif du travail que vous avez fait et que vous nous partagez.

    Aimé par 1 personne

      • Stéphane Combet dit :

        Alors alors… Voici une liste à peu près exhaustive de ce qu’il faut ajouter au kit mini pour terminer la structure :

        7 ou 8 planches balsa 1.5mm
        1 planche balsa 2mm
        2 ou 3 planches balsa 3mm découpes supp + baguettes + coffr fuso
        ctp3mm : planchette 330×75
        depron 3mm (cockpit)
        depron 6mm (empennage et dérive + renfort cockpit)
        2 planches samba 1.5mm
        Les fourreaux dans les empennages, laiton 3x2mm font 70mm de long, il en faut 4. Ajouter 17.5mm pour l’axe d’articulation dans le fuso, et 6mm pour accueil dans le fuso de la clé mobile.
        Clés d’empennage 2 x cap 2mm 150mm de long
        2 baguettes pin 3x3x1000mm
        Fourreau clé d’aile alu : 11x10mm : 145 + 36 + 145 mm
        Clé d’aile : tube carbone 10x6mm, 310mm de long
        1/8 de planche balsa 10mm : 25x500mm
        8m de cable

        😉

        J'aime

  8. Hugues-L dit :

    Super Boulot Stéphane

    Si quelqu’un motorise la bestiole 🙂 je suis intéressé par le retour d’expérience
    pour le moment je télécharge les fichiers

    Merci
    Hugues

    J'aime

  9. pjambon dit :

    Bonjour, j’ai acheté cette motorisation chez Flach RC. Je n’ai rien testé pour l’instant. L’hélice est surement un peut grosse mais je vais tester, j’ai plus petit en stock. Je vais décaler les trous de fixation des hélices sur le porte palles quand je connaitrai la largeur du nez que je vais modifier, j’attends le kit de CDD.

    Paire_pales_Aeronaut_Cam_Carbon_11x8_pouces_pied_pales_6mm Paire pales Aeronaut Cam-Carbon 11×8″ – pied de pales 6mm 063-723842
    7,50 €
    CONE_Ø30mm_SUPER_COOL_axe_motØ3_2mm_pied_6mm CONE Ø30mm SUPER COOL (axe mot.Ø3,2mm – pied 6mm) 070-4754W
    9,50 €
    Moteur_Dualsky_Eco_2312C_V2_58g_960kv_258W Moteur Dualsky Eco 2312C V2 (58g, 960kv, 258W) 016-ECO2312C-KV960…
    24,90 €
    Controleur_Brushless_2_4S_30A_BEC_FLYFUN_V5_HOBBYWING Controleur Brushless 2-4S 30A BEC FLYFUN V5 HOBBYWING 222-30202306
    24,90 €
    Batterie_Hyperion_G7_SV_Si_graphene_lipo_3S_111V_1300mAh_50C Batterie Hyperion G7 SV Si-graphene lipo 3S 11.1V 1300mAh 50C 069-HP-G750C1300S3…
    14,90 €
    Cable_Servo_3_brins_0_14mm²_torsadé_type_Futaba_5m_Muldental Cable Servo 3 brins 0,14mm² torsadé type Futaba 5m Muldental 115-54012
    4,00 €
    Carte_programmation_pour_controleur_Skywalker_Flyfun_Hobbywing Carte programmation pour controleur Skywalker/Flyfun Hobbywing 222-86020041
    12,49 €

    Je pense faire le nez en moule perdu pour avoir de la place pour le moteur.

    A+Philippe

    J'aime

    • François Cahour dit :

      Cette motorisation est très proche de celle que j’utilise sur le Troll. Elle devrait donc convenir parfaitement pour le Svolazzo plus léger. J’utilise sur le Troll de 1500gr et 2m d’envergure, un moteur Turnigy 2836 KV 1000, axe de 4mm et des batteries 3S 2200mA. A+ François Cahour

      Aimé par 1 personne

      • pjambon dit :

        Je vous donnerai plus d’info quand j’aurais percer le porte pale a la bonne largeur du fuselage pour validé l’ampérage max suivant l’hélice . L’accu est prévus pour 1 sauvetage, suivant la place ou le centrage je prendrai une plus grande capacité.
        Sur mon site je mettrai des fichiers et photos de la motorisation et du programme radio avant la fin de semaine.http://ph.jambon.free.fr/index.htm
        A+Philippe

        J'aime

  10. Vincent Richard dit :

    Une bien belle réalisation qui me donne une idée : j’ai dans mon grenier un fuselage de Troll qui attend des ailes depuis 16 ans faute de moyen d’en faire en composite…
    La construction bois semble être une option tout à fait viable !

    J'aime

  11. François Cahour dit :

    La réalisation d’ailes en bois pour le Troll est tout à fait envisageable. Il a d’ailleurs été équipé avec des ailes en bois pour ses premiers vols lors des stages « copilotes » de Font d’Urle.
    Les cotes de l’aile sont C=25cm, c=15cm L=100 cm ou 125 cm. les deux envergures sont très fonctionnelles, même en voltige. Ailerons full span de 90cm ou = aileron + volets 2*50cm et 1/3 de la corde en 125cm. Utiliser du polystyrène expansé et du bois de placage, avec un renfort sur 50cm collé au tube de clef d’aile. Clef fibre de verre de 10mm et tube de 11mm. Sinon copier l’aile en structure du Svolazzo qui elle aussi a fait ses preuves. La version tout plastique avec aile carbone, est à l’origine du Svolazzo, comme le précise plus haut Stéphane.

    J'aime

    • Vincent Richard dit :

      Merci pour les précisions. Le premier problème que j’ai pour la réalisation d’ailes à noyau polystyrène est la découpe de ce dernier. Une machine de découpe CNC est bien en construction dans mon club… Depuis 5 ans !

      En attendant, j’ai vu que vous utilisiez une machine « automatique » uniquement mécanique, auriez-vous des plans, indications de montage, mode d’emploi ?

      Ensuite le coffrage serait plus efficace sous vide, autre machine à fabriquer… Là encore auriez-vous des plans, indications, mode d’emploi ?
      Et tant qu’on y est, autant coffrer en fibre… Grammages, types, croisements ?

      Sinon dans mon club toujours j’ai à disposition une fraiseuse CNC Shapeoko XXL, cette fois parfaitement fonctionnelle avec laquelle j’ai déjà découpé tout un kit bois. Une merveille de précision ! Est-il en ce cas possible de prendre l’aile du Svolazzo telle quelle pour le Troll ?
      La platine radio est-elle aussi réutilisable dans le fuselage du Troll ?

      J'aime

  12. François Cahour dit :

    Les questions que vous posez montrent un réel intérêt pour évoluer dans la construction bois vers la construction tout plastique. Ayant formé de nombreux pilotes à ces techniques durant des stages spécialisés, je pense que de simples indications techniques sont insuffisantes pour acquérir même un semblant de maitrise de ces méthodes. Je n’ai pas établi de plan de mes outils: découpe, vide etc. Il convient donc de vous organiser dans votre club pour apprendre entre vous ces techniques de construction. C’est ça le rôle d’un club.
    En vous regroupant je peux assurer des démonstrations de découpe sans CNC et de coffrage sous vide, sous forme de stage d’un WE. Ça a déjà eu lieu plusieurs fois sous l’égide de CRAM FFAM. Attention ce n’est pas gratuit…
    Si un groupe se constitue et est assez motivé pour organiser ce type d’activité je peux assurer la partie pédagogique, qui demande du temps de préparation…
    Mais sans un suivi sérieux par des personnes compétentes, ce sera un coup d’épée dans l’eau.
    Il y a surement de ces personnes dans votre région, à vous de les trouver.
    La construction tout plastique nécessite des moules. C’est donc un travail de longue haleine et plutôt collectif de gens là aussi motivés et persévérants.
    La confections d’ailes tout plastique sans moule est accessible avec une réelle expérience de la construction avec moules 😉 Donc à ne pas tenter ici.

    Au sujet des fichiers disponibles en *.svg ou *.dxf des ailes du Svolazzo, je n’en suis pas l’auteur du modèle et ne peux vous répondre. C’est de toutes façons un travail considérable qui mérite un retour convenable. Donc pourquoi ne pas acheter un kit déjà avancé? Vous gagneriez du temps et de l’énergie.
    La platine du Svolazzo n’est pas compatible avec le Troll. Quand à utiliser l’aile du Svolazzo sur le Troll, pourquoi pas mais ce ne sera ni un Troll ni un Svolazzo. Chacun fait comme il veut.

    J'aime

  13. Vincent Richard dit :

    L’idée du stage est à creuser, les constructeurs étant nombreux dans mon club et dans les clubs alentours, même si les vélivoles sont peu représentés, après tout la technique est transposable à tout type de modèle volant.
    L’engouement pour la fraiseuse CNC récemment installée montre une envie de concevoir et de construire encourageante pour notre activité !
    La fabrication d’un moule pourrait tout à fait faire l’objet d’un projet de club, projets pour l’instant limités aux « déproneries » diverses.
    Est-il possible d’avoir une idée du prix d’un tel séminaire sur un we ainsi que de son contenu ? Que j’ai des arguments à avancer pour présenter le projet…

    J'aime

  14. Phil. Arseguel dit :

    Bonjour. Je suis avec intérêt l’évolution (intellectuelle et physique) de ce magnifique modèle même si ses possibilités en matière de voltige dépassent allègrement les miennes.
    Par contre je vois que ce planeur a été équipé de servos léger et low cost. As tu un retour sur la fiabilité de ces servos (qui malheureusement sont tous en Back order chez HK).
    A + pour la suite.
    Philaero.

    J'aime

    • Stéphane Combet dit :

      Bonjour Phil,
      Et bien, je n’ai pas fait de test détaillé. Tout ce que je peux dire c’est que je n’ai pas eu de problème en service depuis l’été dernier. Pourtant cette voltige est assez exigeante en l’air, et mon Svolazzo a déjà fait un aterro dans les arbres… Par contre effectivement à la commande j’avais ajouté un de plus que mes besoins, pour chaque servo, par méfiance. Mon sentiment personnel est que certaines marques asiatiques ne font pas seulement « au moins cher » mais cherchent la qualité. Et c’est très bien pour le modéliste peu fortuné.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s