Aérologie

Cliquez ici pour voir tous les articles sur « Aérologie ».

Ascendances dynamiques ou ascendances thermiques: où et comment les trouver?

Les ascendances dynamiques sont provoquées par le déplacement de l’air pour contourner un obstacle. Elles sont à l’origine du vol de pente. Pour choisir un site de vol,  il est donc nécessaire de connaître la direction et la vitesse du vent en un point donné.

Une carte avec la direction du vent et sa vitesse ici: windyty.com

Les conditions du jour et des jours à venir sont accessibles par les menus affichés. Les cartes peuvent se présenter à différentes échelles.

La manipulation à la souris n’est pas toujours aisée, mais on y arrive.

Il est aussi possible de renseigner un lieu et d’avoir immédiatement les conditions de vent.

Sur la carte un marqueur déplaçable permet aussi d’afficher directement direction et vitesse.

Le choix de l’unité de vitesse du vent est possible dans le menu paramètre en haut et à droite de la page.

windyty3

Ascendances thermiques:

Les ascendances thermiques sont provoquées par l’échauffement de l’air essentiellement au contact du sol. Les forêts  absorbent l’énergie thermique du soleil et retardent l’apparition des ascendances. Les rochers au contraire s’échauffent plus vite et les ascendances démarrent rapidement.

C’est l’étude de la carte (orientation par rapport au soleil) et du relief  lui-même qui permet de prédire les ascendances.

Dans le « chaudron » du Mont Clocher, l’ensoleillement des schistes permet de déclencher des pompes dans la minute qui suit cet ensoleillement !

La combinaison des deux effets, pente et thermique permet de voler très souvent sur les reliefs d’où l’expression « Vol thermique de relief », inventée par Gérard Risbourg durant nos stages des Saisies où il a été moniteur.

Gérard Risbourg est l’animateur du site les GPR

L’Aiguille Croche permet de voler tout autour par vent du nord (ascendances dynamiques) et au sud avec les ascendances thermiques. Le planeur peut ainsi voler sur 360°:

A voir ici:

 

Non loin de l’Aiguille Croche, le Mont Clocher au dessus du village d’Hauteluce présente une face  sud  constituée d’éboulis de schistes. Ces rochers absorbent la chaleur du soleil et provoquent l’échauffement de l’air. Cet air se dilate et moins dense que l’air environnant, s’élève verticalement en l’absence de vent géographique. Il devient alors facile de remonter du trou où le planeur serait descendu en l’absence d’ascendance thermique. Il a pu aussi descendre par jeu…

La vidéo suivante montre la remontée du trou dans le chaudron du Mt Clocher, comme nous en faisons souvent sur ce site.

Il est parfois préférable de rechercher l’ascendance plus loin si une zone est mieux ensoleillée.

Les pilotes expérimentés lancent souvent quand le vent au sommet de la pente s’est calmé. Ceci indique que la pompe est devant et en tirant le vent pour remplacer l’air qui monte, inverse le courant d’air qui vient alors dans le dos du pilote. Lancer à ce moment interroge les spectateurs habitués des vents de bord de mer. Ca permet de gagner plus vite de l’altitude en gagnant la pompe qui est devant . Si on lance quand le vent forci, on lance alors dans la descendance qui suit le passage de l’ascendance thermique. Et ça fini parfois au trou. Nous avons souvent expérimenté cette situation et démontré aux stagiaires comment optimiser l’exploitation des bulles de passage.

L’avantage du vol thermique de relief est de pouvoir voltiger sans déformer les figures.

Il ne conduit pas à la facilité et la complexité des figures possible s’accroit. Par contre le VTPR est plus risqué que dans les écoulements laminaires. Le passage des thermiques provoque des turbulences difficilement prévisibles.

 

 

D’autres éléments à venir pour illustrer cette page….