Bien voler sur le dos

quartz dos vores

La pratique régulière du vol dos fait entrer le pilote dans une autre dimension. Les figures montrées auparavant mettent le planeur momentanément en vol dos.  Ce vol dos fait suite à une manœuvre mais ne se prolonge pas. Devenir familier du vol dos permet de renouveler complètement son pilotage: toutes les figures réalisées à partir du vol ventre sont réalisables à partir du vol dos.

Préparer le vol dos:

Pour qu’un planeur vole sur le dos, il faut que le profil voit les filets d’air sous une incidence propre à assurer la portance. Ce réglage de l’incidence porteuse sur le dos s’effectue avec le stabilisateur. Le Vé longitudinal résultant s’obtient en rendant le stabilisateur plus négatif, donc en poussant au manche de profondeur. Il ne faut pas trop pousser pour conserver une vitesse de vol suffisante et se tenir éloigné de l’angle d’incidence critique qui provoquerait un décrochage ou pire un déclenché si la vitesse est importante.

demi boucle + départ ventre rec

Se mettre en vol dos:

Le plus simple en phase d’apprentissage est d’effectuer une demi-boucle en piquant vers la pente et en se redressant sur le dos de façon à s’éloigner de la pente en vol dos face au vent. Ainsi le sol s’éloigne et le pilote peut régler sa vitesse en réglant finement son incidence. Il faut garder assez de vitesse et ne pas trop pousser sur le dos pour rester manœuvrant.

virage dos-droite-ent-devant_cr red.jpg

Sur le dos:

Il faut apprendre à effectuer d’abord de lignes droites à altitude constante, puis des virages, toujours à altitude constante, enfin des huit, de façon à rendre le vol dos aussi banal que le vol ventre. Ensuite il faut apprendre à passer toutes les figures du vol ventre à partir du vol dos. Cette phase est parfois longue à maîtriser, mais elle est indispensable pour réaliser une voltige complète de façon élégante. Les profils symétriques peuvent faciliter le vol dos, mais comme ils sont nécessairement moins bons sur le ventre que les profils à courbure adaptée, ils ne permettent pas d’apprendre les vraies finesses du vol dos et limiteront la progression du pilote. Ces profils sont en effet moins bons dans les portances faibles, celle qui sont les plus intéressantes à exploiter.

Sortir du vol dos.

Si le planeur est performant, en une demi-boucle ascendante! En braquant les ailerons, on sort facilement du vol dos. Ne pas sortir en tirant le manche de profondeur. Ca entretiendrait de mauvais réflexes.

Quartz vol dos vores 2

Publicités