Radios Multiplex: la PROFI TX

La page d’accueil de Multiplex est enfin en français.:

https://www.multiplex-rc.de/    puis en haut à droite choisir la langue

Utilisateur des radios Multiplex depuis de très nombreuses années, je continue à être séduit par le mode de programmation complètement ouvert initié par ce constructeur européen.

Ce mode de programmation est d’ailleurs copié progressivement par d’autres marques.

On passe d’une logique qui enferme le pilote à une logique qui le libère.

Le principe est de composer soi-même ses mixeurs en attribuant en entrée n’importe quel donneur d’ordre : jusqu’à 8 sur la Profi. La ProfiTX reprend les bases de la MC 4000 mais avec une programmation encore plus souple que l’EVO pro. En plus des 4 mixeurs déjà en place et modifiables, il est possible de composer 3 mixeurs différents et de les attribuer à n’importe quelles sorties du récepteur. On peut bien sûr copier ces mixeurs sur des modèles différents ce qui simplifie grandement l’implantation de nouveaux modèles. Notez que tous les mélangeurs sont modifiables: choix des entrées, activables ou non par phase de vol et interrupteur combinés (logiques). Cette fonction très intéressante n’est pas encore bien documentée, à venir… Valeurs et proportions des mixages par demi courses selon des courbes définissables en 3 à 9 points, ce qui devrait être suffisant.

Il y a donc 7 mixeurs différents acceptant chacun 8 entrées de donneurs d’ordre.

Sachant que vous pouvez configurer chacun de ces mixeurs, ça couvre probablement toutes les configurations nécessaires à la voltige planeur la plus évoluée.

Tous les mixeurs peuvent donc être modifiés comme on le souhaite. Ils seront alors différends des exemples proposés par Multiplex. Ces exemples ne sont là que pour permettre une initiation de base. Les pilotes expérimentés modifient peu à peu les habitudes héritées des plus bavards! Ils configurent alors un émetteur parfaitement adapté à leur façon de piloter.

Dans ces mixeurs, on peut paramétrer différemment les donneurs d’ordre selon les phases de vol et effectuer des réglages globaux sur chaque servo pour l’adapter à son environnement mécanique.

Le retour d’information au sol en français permet une sécurité instantanée augmentée.

Le nouveau logiciel version 3.34 est en français. La mise à jour précédente imparfaitement traduite a été remise à niveau. Preuve que Multiplex commence à tenir compte des avis des utilisateurs.

Donc ne pas en rester à la version 2.42. Le changement de version et le retour éventuel à la version 2.42 se fait néanmoins très facilement avec le « launcher » qui est le programme de gestion de la Profi Tx avec un PC. pour le télécharger c’est ici.

Côté récepteurs sur la série Mlink  (non « light ») , en plus du contrôle de la qualité de la transmission et de la tension d’alimentation du récepteur, des capteurs type GPS, vario ou autres sont utilisables.

Enregistrer les paramètres de vol (dans le modèle ou dans l’émetteur) autorisera des études fines par exploitation des données tranquillement à la maison. Il devient possible d’améliorer de façon objective les réglages et donc les performances des modèles.

Il faut disposer d’un logiciel, disponible en suivant ce lien.

La comparaison des paramètres de vol enregistrés avec les valeurs obtenues par simulation logicielle, sera à coup sûr pleine d’enseignements. A ce titre l’an dernier j’ai pu mesurer la vitesse de décrochage de mon Troll qui à 29km/h à 2000m, validait la vitesse prédite par PredimRC. C’est un bon début…

Un dessin vaut mieux qu’un long discours…

Quand j’effectuais les bancs d’essais des radios pour les revues RCM puis RCpilot, j’avais établi puis publié le premier organigramme de programmation de ces radios. Cet organigramme  a ensuite été adapté et généralisé par Multiplex sur toute sa gamme.

L’organigramme des menus de la Profi Tx est disponible pour téléchargement en*.pdf ici   profi-tx-menus

A diffuser largement, c’est beaucoup plus immédiat que la notice. Il faut simplement définir sur chaque servo ce que l’on veut faire: attribution, puis donneurs d’ordres et valeur respectives… C’est finalement très simple.

L’organigramme général n’est pas encore établi par Multiplex pour la Profi TX. Il faut parcourir en tous sens la notice, ce qui est assez laborieux. Donc j’y travaille pour rendre l’emploi de cette radio plus convivial. La notice actuelle non encore modifiée pour la version 3.34 du log en français, est assez complète mais particulièrement indigeste.

La PROFI TX est une évolution de la Royal Pro. Les principes de programmation sont donc les mêmes. Il pourra être utile de se référer à ce tutoriel pour la Royal Pro qui a été établi par un américain (James Drulia dit Joedy, puis traduit en français par Christian Grandjean)  Il est téléchargeable sur le site Multiplex, mais la recherche sur ce site reste laborieuse!

Un autre tutoriel très explicite est ici. Il aborde la programmation de la radio sous un autre angle, tout aussi efficace.

Notez que les habitués de la Royal Pro ne seront pas dépaysés. Mais des astuces nouvelles apparaissent….notamment dans les mixages et les courbes là aussi pas toujours explicites.

Un excellent site consacré aux radios Multiplex  et aux accessoires périphériques est ici, je recommande particulièrement le forum de ce site pour les questions de détail.

Depuis la réception de la radio, j’ai mis en place les interrupteurs qui me paraissent utiles.

Ce sont des modèles munis de prises particulières (contacts ronds au pas de 1.5mm). Je les ai réalisés moi-même pour le plaisir.  Donc la programmation va pouvoir commencer.

Prise en main de ce nouvel émetteur

J’ai commencé par explorer les menus de la Profi TX pour les comparer à la Royal EVO

Sur le modèle 9 voies que j’ai choisi, les modèles prédéfinis sont dans le dossier  mémoire de modèles. Vous pouvez partir de ces modèles prédéfinis si vous pilotez de façon classique. Mais après une familiarisation avec la structure des menus et le mode de navigation, je conseille vivement de ne pas se servir de ces modèles prédéfinis. Cette approche enferme le pilote dans des pratiques liées aux autres constructeurs. C’est dommage face à la souplesse de programmation de ce matériel.

Le nombre total de mixages modifiables est de 7 dont 4 prédéfinis. Ces mixeurs prédéfinis sont précisément utilisés dans les modèles préprogrammés. Ils sont tous modifiables.

La notice délivrée sur le DVD livré avec la radio en mentionne 14 ??

C’était le cas des EVO, mais ce n’est plus le cas de la Profi TX, jusqu’à preuve du contraire…Mais avec seulement 7 mélangeurs qui acceptent 8 entrées, tout reste possible.

Profondeur+,  Empen. en Vé+,  Aileron +,Volets+….

Les 3 mixeurs restant me suffiront largement pour les planeurs de voltige que j’utilise. Si ce n’était pas le cas, je modifierai les mixeurs préprogrammés en sachant qu’ils ne seront plus adaptés aux modèles déjà pré-configurés. Mais à ce stade on en sait déjà suffisamment pour se débrouiller.

D’autres mixeurs spécifiques sont présents: Combi-switch, Différentiel d’aileron, Util.Mixer 1 et Util Mixer2 .  Ils sont visibles dans le menu de réglage des mélangeurs, mais ils ne sont pas indispensables dans une première approche de découverte.

Sur chaque mixeur on peut rentrer 8 commandes, c’est plus qu’il n’en faut et ça rejoint les possibilités de la MC 4000. Les paramétrages sont très riches (réglages multiples des courbes variées) Ne pas mettre n’importe quoi: commencer par une courbe dissymétrique avec 100% de demi course et 50% sur l’autre demi course de chaque donneur d’ordre.

Attention à ne rien mettre dans la première colonne réservée aux interrupteurs physiques ou virtuels ce sera pour plus tard….

Attention, sans avoir entré des valeurs de débattement, les servos ne bougent pas! Ça peut dérouter au début.

Il faut aussi que le mélangeur soit affectée à une sortie du récepteur et y brancher un servo pour voir les actions des manches  et autres donneurs d’ordre.

Un peu de bricolage pour respirer

J’ai continué la pris en main par la décoration du boîtier que je mets en accord avec mes modèles.

J’en ai aussi profité pour modifier le système de suspension en pupitre: ajout de reposes mains sous forme d’équerres en alu 10/10. J’ai aussi remplacé les « L » de suspension en acier inox par des modèles perso en tube de zicral. J’utilise un harnais de fabrication maison pour les longues séances de vol. Enfin j’ai viré la poignée inutile. Gain de 300gr sur le poids initial. Dans un sac à dos sur 1000m de dénivelé ça compte:

300gr*1000m équivaut à  monter de 1m  une masse de 300kg ….

Les tubes sont des flèches de tir à l’arc recyclés de diamètre convenable. Il sont très raides et légers. Les ligatures sont obligatoires pour assurer l’assemblage. Ces ligatures sont réalisées avec de la mèche kevlar. De la colle cyanoacrylate  est ensuite imbibée dans la ligature.

Depuis je suis revenu aux 2 « L » en acier pour la suspension de l’émetteur toujours,utilisé en pupitre pour mes longues séances de vol. Le « L » en tube de flèche ne se sont pas révélés assez solides et j’ai retrouvé deux fois mon émetteur à mes pieds, planeur en l’air. Je n’ai pas cassé les modèles pour autant…

Attention a ne pas détruire le vibreur. Ça peut arriver si vous posez la radio sans le fond du boîtier. Il n’y a pas de protection spécifique de ce vibreur en général enfermé dans le boîtier.

Pour aller plus en détail dans des exemples de programmation, voir la page de la programmation d’un Troll sur Profi TX…

Je suis aussi passé à la Profi Tx en 12 voies pour étudier certaines configurations dont nous reparlerons avec mes prochains planeurs en cours d’essais.

 

Publicités